← Retour Actualités

Pourquoi les bons traducteurs posent-ils des questions de traduction à leurs clients ?

Ce titre vous a peut-être interpellé, car cet énoncé peut sembler contre-intuitif.
En effet, un professionnel digne de ce nom connaît et maîtrise son métier, alors pourquoi
poserait-il des questions si ce n’est par manque de compétence ?

Ce raisonnement somme toute logique ne s’applique pas aux (bons) traducteurs,
et nous allons vous expliquer pourquoi.

Il n’y a pas plus expert que le client

Chez Over The Word, nous sommes spécialisés dans les domaines juridique et financier. Il s’agit de domaines pointus dans lesquels nos traducteurs possèdent de très bonnes connaissances. Mais n’oublions pas qu’au quotidien, nos traducteurs ne sont ni juristes ni traders. Ils n’ont pas souvent l’occasion d’assister à des réunions/séminaires concernant le dernier règlement de l’UE ou les cryptomonnaies (ils sont déjà occupés à débattre de la nuance de l’utilisation de « notamment » dans les textes de droit, ou encore du bien-fondé des anglicismes comme « surperformer » dans les commentaires de marché, par exemple) !

Autrement dit, si nos traducteurs sont très bien formés dans ces domaines et sont particulièrement doués pour effectuer des recherches pertinentes et efficaces, ils ne baignent pas dans le milieu. Les traducteurs impliqués s’efforcent de participer aux salons, aux formations ou aux événements dédiés à leurs clients pour combler cette lacune, mais ce n’est pas toujours suffisant. Parfois le jargon des experts peut être obscur, ou il peut être difficile, par de simples recherches documentaires, de trouver la traduction « officielle » d’un concept très récent (vous avez dit « Benchmark Regulation » ?).

Il ne suffit pas de bien comprendre la langue, il faut aussi comprendre la pensée de l’auteur

Et même sans parler de domaine spécialisé, un texte rédigé par un expert n’est pas toujours aussi limpide qu’un texte rédigé par un rédacteur professionnel : bien écrire est une compétence qui s’acquiert et se travaille ! Les traducteurs ont l’habitude de traiter tout type de textes, rédigés par des profils très variés, mais il arrive qu’ils soient confrontés à des difficultés pour bien interpréter le texte source.

Toutefois, quelle que soit la qualité du texte source, un traducteur consciencieux et soucieux de transcrire précisément le message de l’auteur du texte source n’hésitera pas à vous interroger. Qu’il s’agisse de demander de préciser votre pensée, de pointer une éventuelle ambigüité ou une erreur dans le texte source, ou de vérifier qu’il a bien compris le sens d’une phrase, nombreuses sont les raisons qui peuvent conduire un traducteur à vous demander confirmation.

Parce qu’il n’est pas télépathe et veut connaître vos habitudes et vos préférences

Le dernier type de questions fréquentes qu’un traducteur pourrait vous poser serait par exemple pour savoir si votre entreprise préfère parler de « open-ended investment company » en anglais dans le texte ou bien si elle préfèrerait une proposition de traduction francisée. Ou encore pour savoir si, dans votre groupe multinational, vous conservez les noms de postes et fonctions en anglais ou vous disposez de titres officiels qui ne peuvent pas être traduits librement.

Cela va de soi, votre avis est précieux !

Car une traduction est en réalité le produit d’une longue série de choix que le traducteur fait en tenant compte au maximum de ses connaissances et de sa compréhension du contexte, du texte et des attentes de son client. Néanmoins, certaines solutions se valent parfois autant que d’autres, et consulter le client pour lui demander sa préférence ou bien pour s’appuyer sur son expérience et sa maîtrise du sujet a pour unique objectif de garantir sa satisfaction finale.

La garantie d’une traduction sur mesure

Ainsi, la prochaine fois que votre traducteur vous enverra une liste de questions avant la livraison finale, réjouissez-vous ! C’est le signe qu’il s’efforce de produire le meilleur texte possible, et c’est pour vous l’occasion d’obtenir un résultat sur mesure pour une satisfaction garantie !

… et si vous préférez ne pas être dérangé par ces questions auxquelles vous n’avez pas le temps de répondre, anticipez et transmettez un maximum d’informations et de documents de référence au traducteur dès le début de vos échanges : c’est un gain de temps pour les deux côtés !